Des applications isolées de la réalité augmentée existent depuis des décennies, mais ce n’est que récemment que les technologies nécessaires à la libération de son potentiel sont devenues disponibles. La réalité augmentée superpose images ou animations au monde réel. Aujourd’hui, la plupart des applications de réalité augmentée sont diffusées par le biais d’appareils mobiles (nous avons développé une application pour cardboard en 2017), mais de plus en plus, la diffusion se fera par le biais de dispositifs portables de plus en plus performant.

Note : Cardboard, dispositif léger supportant un smartphone. Les smartphones, bien que performants, ne disposent pas de système de positionnement suffisants pour une expérience fluide avec de grands volumes de données.

Bien que de nombreuses personnes soient familiarisées avec des applications de divertissement simples en réalité augmentée, par exemple le jeu Pokémon Go, la réalité augmentée peut et va être appliquée de manière beaucoup plus conséquente dans le domaine de la consommation, de l’assistance ou de la formation. Les écrans « tête haute » placent la navigation, l’avertissement de collision et d’autres informations directement dans le champ de vision du conducteur sont maintenant disponibles dans des dizaines de modèles de voitures.

La réalité augmentée complète ou remplace les manuels (voir notre application AR pour l’entreprise Rewitech)

Des milliers d’entreprises expérimentent actuellement des dispositifs de réalité augmentée portables destinés aux employés, qui superposent des instructions de production, d’assemblage ou d’entretien. La réalité augmentée complète ou remplace les manuels et les méthodes de formation traditionnels.

Plus largement, la réalité augmentée permet un nouvelle vision de la diffusion de l’information, qui, nous le pensons, aura un impact profond sur la façon dont les données sont structurées, gérées et diffusées. Bien que le web ait transformé la manière dont les informations circulent, son modèle de stockage et de diffusion des données – pages sur écran plat – a des limites majeures : Il exige que les gens traduisent mentalement les informations en deux dimensions pour les utiliser dans un monde en trois dimensions.

Superposant l’information numérique directement sur des objets permet un traitement naturel

Ce n’est pas toujours facile, comme le sait toute personne ayant utilisé un manuel pour réparer un appareil bien concret, en 3 dimensions.
En superposant l’information numérique directement sur des objets ou des environnements réels, la réalité augmentée permet aux utilisateurs de traiter naturellement l’information, éliminant ainsi la nécessité de faire gymnastique mentale.

Cela améliore notre capacité à absorber rapidement et naturellement les informations et à exécuter les tâches requises de manière rapide et efficace.