Rédaction technique, une approche spécifique

La rédaction technique est une discipline à part entière. Un rédacteur technique en plus d’être un bon communicateur et vulgarisateur dispose de compétences techniques

J’habite une maison relativement ancienne. 17ème siècle… non, très ancienne. Trouver du mobilier adapté est souvent très délicat. Les murs ne sont pas à angles droits, on est à mille lieues d’un appartement classique. Du spécifique en somme.

Un jour, j’ai donc décidé qu’une table sur-mesure serait du meilleur effet. Et pour ce faire, il me fallait une personne du métier me suis-je dit. Une connaissance m’a dit « fait appel à M. Untel qui est charpentier, il est nettement moins cher qu’un menuisier et il travaille aussi le bois ! ».

Ok, je me lance, reçoit un devis tout à fait acceptable et attend avec impatience ma nouvelle acquisition. J’en décris les fonctions : une grande table au style efficace, résistante et fonctionnelle qui peut recevoir 10 convives. Le tout dans des tons de bois qui correspondent à mon espace de vie.

Et paf. Je reçois une table, mais alors une table… énorme, lourde, un poil rugueuse et faites de troncs coupés en deux. Vous voyez ? La table qui va très bien dans une cabane forestière, et sur laquelle on ne risque pas de faire de traces si on y dépose un verre sans sous-verre.

1
rédaction technique
1

La rédaction technique est la conception de documents écrits accessoires à l’utilisation ou la maintenance de machines, instruments, logiciels et pièces détachées.

Est-ce que la rédaction technique est utile ? Oui, si elle est adaptée

Certains de mes amis m’ont dit « ça va très bien » avec un petit air compatissant, d’autres m’ont demandé si je n’avais pas confondu bucheron et charpentier.

La rédaction technique implique une connaissance approfondie des besoins des lecteurs et doit refléter l’image de votre entreprise.

Et bien non, j’ai eu ce que j’avais demandé. 10 convives, fonctionnelle, 10 convives et question résistance on y est. Mais ce n’est pas du tout ce que j’avais en tête. C’est bien normal, M. Untel travaille le bois et très bien, mais il n’est pas menuisier et encore moins ébéniste.

Autour de la table carrée de la rédaction technique

La rédaction technique est la conception de documents écrits relatifs à l’utilisation ou la maintenance de machines, instruments, logiciels, pièces détachées, sur support imprimé ou informatique.

Bien entendu, je force le trait avec ma « grosse » table. Dans le cadre de la rédaction de documentation technique, on se heurte à d’autres impératifs moins imposants – physiquement.

Première étape, la compréhension du produit. Une prise d’information aussi complète que possible est effectuée en impactant au minimum les services opérationnels. Le type de produit documenté défini la spécialisation du rédacteur. Une interface homme-machine sera traitée bien plus efficacement par une personne ayant de solides notions dans ce domaine.

La rédaction technique est la forme de communication technique qui utilise l’écriture. La STC (Society for Technical Communication) définit la communication technique comme un domaine qui inclut toute forme de communication présentant certains attributs

Lors de cette phase, mon aimable charpentier aurait dû comprendre qu’une demeure (rénovée) du 17ème n’est PAS une cabane en rondins.

Puis il est important, et ce avant de débuter toute rédaction, d’établir un plan, une ossature du document. A cause d’impératifs réglementaires et juridiques, il doit contenir un certain nombre d’éléments auxquels on ne déroge pas : garantie, mises en garde, explication des symboles. En terme de mobilier, on crée également un plan et on fixe les impératifs, facile à déplacer, par exemple.en conçu fait gagner un temps fou !

Ensuite, on définit les lignes directrices selon qu’il s’agit d’une prise en main, d’un manuel utilisateur ou de service. Un manuel utilisateur devra par exemple expliquer la mise en fonction. Un manuel de service les procédures de maintenance.

Rédiger de manière technique implique une étroite collaboration avec les illustrateurs, documentalistes, graphistes et autres corps de métiers. Mon homme de métier n’a consulté qu’une entreprise de transports d’objets encombrants…

Plaisanterie mise à part, et sans entrer dans le détail de standards (DITA, DocBook, S1000D) à respecter, la rédaction technique est l’œuvre de rédacteurs techniques. Une profession qui nécessite une formation et des savoir-faire spécialisés.

J’ai donc fait transporter mon très volumineux mobilier au fond du jardin et fait appel à un menuisier. J’ai gagné un temps fou et la table est utilisée tous les jours. Elle est utile et adéquate.

Le parallèle avec la rédaction d’une documentation technique est assez évident, un manuel bien conçu fait gagner un temps fou !